Les plats étaient un vrai régal pour les yeux…

FCBL: Feu d’artifice gustatif au concours culinaire

L’évènement phare du Festival Culinaire Bernard Loiseau (FCBL) a eu lieu ce jeudi 17 mars dans une ambiance électrique.  Chaque plat proposé par les chefs participants a été ovationné par un public très enthousiaste. Les juges, de leur côté, se sont régalés, et auront semble-t-il beaucoup de mal à départager les concurrents.

Les canapés, du travail d’orfèvre.

Les canapés, du travail d’orfèvre.

Le restaurant Blue Penny, au Constance Belle-Mare Plage, a été le théâtre ce jeudi d’une joute culinaire de très haut niveau. Le concours culinaire du FCBL a en effet été de très haute volée cette année, tous les chefs se surpassant pour proposer une cuisine digne des plus grandes enseignes.

Les six équipes participantes devaient, comme il est de coutume, séduire le jury sur trois plats, tous composés à partir d’un produit imposé : les canapés étaient à base de palmiste, les entrées ont été réalisées avec du saumon, et le plat principal devait comporter des gambas. Les canapés ont été réalisés par les chefs étoilés des équipes, tandis que les entrées et plats principaux ont été signés par les chefs de Constance Hotels and Resorts.

Chaque plat apporté cérémonieusement devant le jury a été vivement acclamé par un public visiblement très enthousiaste. Les juges Dominique Loiseau, Patrick Bertron, Paolo Basso, Onja Johannessen, Walter Kei et Fabrice Rosset ont quant à eux eu la chance de déguster de succulents mets particulièrement raffinés.

« C’était excellent, on dit toujours cela de tous les concours, mais là ça se jouera dans un mouchoir de poche », nous a confié Fabrice Rosset, membre du jury et PDG de la maison de champagne Deutz, suite à la dégustation des canapés. Le producteur de champagne n’a en effet fait partie du jury que lors de ce premier exercice, qui consistait à proposer des amuse-bouche en accord avec un millésime William Deutz 2000, un « champagne riche et complexe au niveau aromatique, ce qui ajoutait au challenge ». Pour Fabrice Rosset, « la plupart des chefs ont très bien compris le champagne. Les saveurs, les textures et l’harmonie en bouche étaient présents ; nous avons eu droit à de très belles prestations ».

Le jury en action.

Le jury en action.

Le chef étoilé Marc de Passorio n’a de son côté eu que de belles paroles pour son binôme, Azlam Zia du Constance Halaveli Maldives. « Je lui ai donné mes idées, on partage nos connaissances. Ce n’est pas ma cuisine qu’il a réalisée, mais sa cuisine à lui avec mes idées. C’est vraiment un super partage et un concours extraordinaire ».

Tout en scrutant avec attention son binôme à l’œuvre, le chef Michel Dusser nous a confié ses impressions : « J’ai été surpris par le caviar, qui m’a paru très salé. Après, pour la dégustation, c’est toujours délicat : les juges vont-ils boire une gorgée de champagne avant ou après avoir goûté au canapé ? C’est un exercice très subjectif… » Malgré toute son expérience, le chef du restaurant Le Cerf avoue s’être senti « nerveux comme un jeune apprenti, et pourtant j’ai participé à plusieurs concours culinaires ».

Les résultats de cette compétition très relevée seront révélés samedi, à la clôture du festival.

Le spectacle en cuisine était captivant.

Le spectacle en cuisine était captivant.

The major event of the Bernard Loiseau Culinary Festival took place on this Thursday 17th April in an electric atmosphere at the Blue Penny Café of the Constance Belle Mare Plage. The competition has reached a very high level this year. The six participating teams had to seduce the jury with the preparation of three dishes based on a compulsory product: the canapés contained palm heart, the starters were prepared with salmon, and the main course had to contain gambas. The starred chefs of each team took care of the canapés while the Constance chefs prepared the starters and the main courses.

The dishes were brought in front of a most enthusiastic audience. The members of the jury, namely Dominique Loiseau, Patrick Bertron, Paolo Basso, Onja Johannessen, Walter Kei and Fabrice Rosset were the lucky ones to taste the delicious and refined food presented during the contest. “It was excellent, we always say this about all competitions, but this time it will be hard to designate the winners,” said Fabrice Rosset, member of the jury and MD of the Deutz champagne enterprise, after tasting the canapés. The latter formed part of the jury only for the canapés that had to be paired with a William Deutz 2000, a “rich and complex flavoured champagne that adds to the challenge”. For Fabrice Rosset, “most of the chefs understood the champagne. The flavours, the textures and the taste were present; we have been assisting to very good performances.”

Le trophée de cette édition a été réalisé par l’artiste Patrick Doutres

Le trophée de cette édition a été réalisé par l’artiste Patrick Doutres

The starred chef Marc de Passorio praised his partner, Azlam Zia from Constance Halaveli Maldives. “I gave my ideas, we share our knowledge. It’s not my cuisine that he realized, but his own with my ideas. It is really a great sharing and an extraordinary contest.”

The chef Michel Dusser, while watching his partner at work, said “I am surprised by the caviar that seemed very salty. But, for the tasting, it is always sensitive: will the jury drink some champagne before or after having tasted the canapé? It’s a very subjective exercise…” Despite his experience, the chef of “Le Cerf” Restaurant admitted that he was as nervous as an apprentice, even if he participated to several culinary competitions.

The results of this high-calibre contest will be revealed on Saturday.

Laisser un commentaire