Grosse câteau verte

Environnement: La grosse câteau verte se porte bien

[Click for English version]

Grosse câteau verteBonne nouvelle pour la grosse câteau verte : le perroquet endémique de l’île Maurice vient de passer de la catégorie « En danger » à « Vulnérable »* sur la liste des espèces menacées de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN). Les 50 ans d’efforts de conservation pour sauver cette espèce rapportent leurs fruits. Avec seulement 20 individus à l’état sauvage, la grosse câteau verte était dans les années 1970 un des perroquets les plus rares au monde. Grâce au travail de conservation effectué par la Mauritian Wildlife Foundation (MWF) depuis toutes ces années, nous avons aujourd’hui une population de plus de 800 oiseaux dans la nature. L’organisation bénéficie également du soutien de plusieurs partenaires dans ce projet de longue haleine, dont le National Parks and Conservation Service, le Forestry Service de Maurice, le Durrell Wildlife Conservation Trust, l’UNDP GEF Small Grants Programme, la MCB, Ferney, Ebony Forest ou encore Terra Foundation, entre autres.

Pendant ces 50 dernières années les équipes de MWF ont travaillé d’arrache-pied pour la conservation de la grosse câteau verte et ont eu à apprendre à élever ces oiseaux en captivité, à les aider à se reproduire, pour au final, les relâcher dans leur milieu naturel malgré les difficultés rencontrées. On peut aujourd’hui les trouver sur plusieurs sites de l’île où ils avaient été relâchés au fil des ans, notamment aux Gorges de la Rivière Noire, à Combo, Bel Ombre, la Vallée de Ferney et à Ebony Forest. Le combat n’est pas terminé pour autant, le travail continuera afin qu’un jour, l’espèce ne figure plus sur cette liste d’espèces en danger.

*En danger: Espèce considérée à très grand risque d’extinction dans la nature. Vulnérable: Espèce présentant un haut risque d’extinction dans la nature.

Crédit photos : ©Jacques de Spéville


Environment: the Echo Parakeet is no more on the endangered list of species

Good news for the Echo Parakeet: the Mauritius endemic parakeet has passed from the “Endangered” category to that of “Vulnerable”* on the International Union for Conservation of Nature (IUCN). The 50 years of efforts made to save this species have been successful. With only 20 individuals in the wild, the Echo Parakeet was in the 1970’s one of the rarest parakeets in the world. Thanks to the conservation work done by the Mauritian Wildlife Foundation (MWF) during all these years, there is today a population of more than 800 birds in the wild. The organisation also benefits from the support of various partners in this long-term project, such as the National Parks and Conservation Service, the Forestry Service de Maurice, Durrell Wildlife Conservation Trust, UNDP GEF Small Grants Programme, MCB, Ferney, Ebony Forest and Terra Foundation, among others.

During these last 50 years, the MWF teams worked hard for the conservation of the species and had to learn how to breed these animals in captivity, get them to reproduce and finally release them in their natural environment despite the challenges they faced. We can today see these parakeets on various sites of the island where there were released over the years, namely at Black River Gorges, Combo, Bel Ombre, Ferney, and Ebony Forest. The battle in not over yet, a lot has still to be done so that, one day, the Echo Parakeet does not appear anymore on the list of endangered species.

* Endangered: Species facing a high risk of extinction in the near future. Vulnerable: Species facing a high risk of extinction, but not for many years.

Photo credits: ©Jacques de Spéville

Laisser un commentaire