recyclage

Ruth Quint : la fée du recyclage

 

Bouteilles vides, capsules, bouchons de vin, graines de filaos, noix de coco, galets, fil de fer… autant d’objets encombrants dont on se débarrasse faute d’en voir l’utilité. Pourtant, il est possible de leur donner une seconde vie. Ruth Quint s’est spécialisée dans cette activité. Elle est la Madame Récup du LUX* Le Morne.

Dans le petit atelier, juste en bas à droite du lobby, Ruth brille parmi les innombrables objets décoratifs de l’atelier. Avec son grand sourire, ses yeux brillants et sa tchatche, elle capte toute de suite l’attention. On croirait qu’elle a fait ça toute sa vie. Que nenni ! Ruth a intégré la Recycle Gallery il y a seulement trois ans, mais elle a une longue histoire d’amour avec l’hôtellerie. Une histoire d’amour avec des séparations et des réconciliations…

Originaire de La Gaulette, elle a rejoint l’hôtellerie comme beaucoup d’habitants de la région. Après avoir débuté comme serveuse au Paradis, elle décide de tout laisser tomber pour travailler dans les centres d’appels, puis dans des magasins. Mais elle doit se rendre à l’évidence que c’est dans l’hôtellerie qu’elle s’épanouit. Elle reprend ainsi du service dans d’autres hôtels avant de venir, il y a onze ans, au LUX* Le Morne.

recyclage

« J’ai bien évidemment rempilé comme serveuse, puis je suis passée au bar avant d’être affectée à l’embouteillage d’eau. Mais à chaque fois que je passais devant la galerie, j’étais attirée par tout ce que je voyais. Quand une place s’est libérée, j’ai fait une demande pour l’intégrer ».

Après une brève initiation au recyclage par son chef, Ruth a commencé à fouiller sur internet pour approfondir ses connaissances et trouver de nouvelles idées. Elle recycle tout ce qui lui tombe sous la main : des boîtes de carton, de conserves, des cartons d’œufs, des bouteilles, fils de fer, noix de coco, galets… « Les capsules, je les intègre dans des décorations ou en fait des porte-clés, des wind chimes (carillons éoliens), les fils de fer utilisés par les fleuristes et du polystyrène font des bouquets filiformes ; des bouteilles en plastique deviennent des fleurs et des boîtes de conserve deviennent des attrape-rêves ».

Après les ateliers de recyclage, Ruth se lance aussi dans la peinture, le macramé, le mandala, et le tie and dye des T-shirts. Aujourd’hui, la galerie ne désemplit pas et il faut souvent réserver pour une place dans les ateliers de Ruth. Une rencontre à ne pas manquer lors de votre prochain séjour au LUX* Le Morne.

Laisser un commentaire