Heritage Le Château

Charles Telfair, botaniste et humaniste en avance sur son époque

Charles Telfair, d’origine irlandaise, s’installa à Maurice en 1811 à l’âge de 33 ans pour y exercer en tant que médecin dans la colonie britannique. Passionné de plantes, il introduisit plusieurs espèces à Maurice, surtout à Bel Ombre. Il développa cette région ainsi que l’établissement sucrier et fut le premier à installer un moulin horizontal pour broyer la canne à sucre.

Voulant améliorer les conditions de vie des esclaves, Charles Telfair fit construire pour eux un hôpital et une école à Bel Ombre où son épouse Anabella était enseignante. Il fonda la Royal Society of Arts and Science de Maurice en 1829. En reconnaissance des services rendus, son nom est associé aux noms scientifiques de plusieurs plantes et animaux, mais aussi à des lieux.

Charles Edward Telfair est né en 1778 à Belfast, en Irlande dans la famille d’un maître d’école. Il étudia la chimie et la médecine avant de s’engager comme officier dans la Royal Navy en 1797. Il accompagna, en tant que médecin, les forces britanniques lors de leur conquête de Bourbon et de l’Isle de France en 1810. L’année suivante, il s’installa à Maurice et devint le secrétaire particulier du gouverneur de l'île, Robert Farquhar.

Charles Telfair

Le Jardin de Telfair à Souillac avec un magnifique multipliant qui a vu passer plusieurs générations

En 1815, Charles Telfair fit l’acquisition du domaine de Bois-Chéri, à Moka, puis celui de Bel-Ombre. Peu après, il épousa Annabella, la fille de l’amiral Chamberlayn et une aquarelliste accomplie, qui illustra plusieurs fleurs et plantes de la collection de son époux. Le couple était connu pour son sens de l’accueil légendaire et leur maison devint « le rendez-vous de tout le quartier » où « l’hospitalité y était généreuse, libre et franche ». Ils encourageaient également leurs amis et connaissance en Europe à découvrir Maurice, vantant sa faune et sa flore unique ainsi que ses traditions et son mélange de cultures.

Pendant plusieurs années, Charles Telfair s’attela à développer la région de Bel Ombre et l’établissement sucrier qui devint, pour beaucoup, un modèle à suivre. Il était très intéressé par la forêt de Bel Ombre et vendait le bois qui lui rapportait énormément. Telfair fut le premier à Maurice à installer des rails pour faciliter le transport de marchandises.

Il quitta le domaine de Bel Ombre en 1826 pour s’installer dans le nord de l’île et prit les fonctions de surintendant honoraire du Jardin botanique de Pamplemousses. En plus d’introduire des plantes utiles à Maurice, il expédia également des spécimens de la flore indigène de l’île à Londres au directeur de Kew Gardens. Il mourut en 1833, deux années avant l’abolition de l’esclavage.

Photo en tête d'article: une partie des jardins du Domaine de Bel Ombre aujourd'hui, qui auraient certainement plu à Charles Telfair

Laisser un commentaire