JIOI

Les JIOI, quand le sport rassemble les peuples

Maurice est en pleine effervescence depuis le 19 juillet, date à laquelle le coup d’envoi de la 10e édition des Jeux des Iles de l’océan Indien (JIOI) a été donné. Cette année marque le 40e anniversaire de cet événement sportif, qui regroupe sept îles : Madagascar, Réunion, Seychelles, Maldives, Comores, Mayotte et Maurice. Retour sur l’histoire des JIOI.

C’est en 1974 que l’idée d’organiser des jeux sportifs dans l’océan Indien émerge du Comité régional olympique et sportif (CROS) de La Réunion avant d’être adoptée, deux ans plus tard, par le Comité international olympique (CIJ). Baptisé Jeux de l'océan Indien au départ, l’événement sportif change rapidement d'appellation et devient les Jeux des îles de l'océan Indien (JIOI) avant la première édition, qui a lieu en 1979 en l'absence du Sri Lanka, qui était initialement impliqué dans le projet. C’est donc sur l’île qui a émis l’idée de départ, la Réunion, qu’ont eu lieu les tout premiers Jeux et c’est d’ailleurs le pays hôte qui terminera en tête du classement des médailles avec 68 titres et 166 médailles récoltées.

JIOI

La ferveur des supporters et des participants mauriciens après un match de Badminton aux JIOI 2019 (Crédit photo: Gaëtan Sew Hee©)

Au fil des années, cet événement sportif a pris de l’ampleur et est accueilli à chaque fois avec énormément d’enthousiasme et de ferveur par les différents pays hôtes. Ce grand rendez-vous des sportifs de l’océan Indien éveille chez tout le monde la fierté, le patriotisme, mais aussi un sentiment de fraternité entre les habitants des différents pays de la région. L’ambiance est au rendez-vous, même avant le début des Jeux avec le parcours de la flamme; elle sillonne les différentes régions du pays qui accueille l’événement et est accueillie dans la liesse populaire, avec des fêtes organisées un peu partout.

JIOI

Un jeune supporter mauricien aux côtés de Kroink, la mascotte des JIOI 2019

En 1985, c’est au tour de Maurice de recevoir les sportifs de l’océan Indien à la fin du mois d’août, une deuxième édition qui verra encore le sacre des Réunionnais. C’est Madagascar qui accueillera les JIOI en 1990 et les athlètes malgaches, certainement emportés par le soutien du public, auront la main mise sur cette troisième édition qui a lieu principalement à Antananarivo. Lors des JIOI qui ont lieu aux Seychelles pour la première fois en 1993, c’est l’île sœur une fois de plus qui arrive en tête du classement. Idem pour la 5e édition en 1998 qui se déroule chez eux et la 6e édition en 2003 à Maurice est remportée par la « France océan Indien », soit les délégations de la Réunion et Mayotte réunies. En effet, la participation de Mayotte pour la première fois aux JIOI en 2003 était un compromis entre l'État français et les pays participants qui acceptent que les délégations réunionnaises et mahoraises soient regroupées sous le label « France océan indien ». En 2007, Madagascar accueille l’événement pour la deuxième fois de son histoire et remporte les Jeux pour la deuxième fois. Pour les 8e et 9e éditions, en 2011 et 2015, qui ont eu lieu respectivement aux Seychelles et à la Réunion, c’est cette dernière qui arrive en tête, assurant une fois de plus sa suprématie au niveau sportif dans la région. Et Maurice, qui accueille les Jeux pour la troisième fois, parviendra-t-elle à les détrôner pour la première fois?

Source : https://jeuxdesiles2019.com/

Laisser un commentaire