Le Palais de la Reine, principal monument d'Antananarivo - Travel-Iles

Le Palais de la Reine, principal monument d'Antananarivo

Perché sur la plus haute colline de la capitale malgache, à 1 400 m d’altitude, le Palais de la Reine ou Rova de Manjakamiadana est visible à des kilomètres. Ayant servi de demeure aux souverains malgaches depuis le 17e siècle, c’est aujourd’hui un passage incontournable lorsqu’on visite Antananarivo.

Le Palais de la Reine, principal monument d'Antananarivo

Le Palais de la Reine

Un des rares monuments historiques que l’on peut encore visiter aujourd’hui à Tana, le Palais de la Reine est un majestueux édifice qui attise la curiosité. Dominant la ville, il offre une vue imprenable sur Tana et le lac Anosy pour le plus grand plaisir des touristes mais aussi des habitants de la capitale qui viennent s’y promener le dimanche en famille. La montée vers le Palais du centre-ville est une balade très agréable, mais on peut aussi s’y rendre en voiture. Sur place, des guides accueillent les visiteurs et les conduisent dans l’enceinte du Palais pour décrire les différentes constructions et raconter l’histoire des souverains qui s’y sont succédé.

Sans doute le monument le plus connu et le plus marquant de Madagascar, le Palais de la Reine est un symbole de la monarchie merina qui régnait autrefois sur l’île. Erigé en 1610 par Andrianjaka, qui avait pris le site d'Antananarivo aux Vazimba, il constitue le principal trésor historique et culturel d’Antanarivo. Constitué de cinq palais, un temple et neuf tombeaux, le Palais de la Reine était la demeure officielle des souverains de Madagascar et a été embelli au fur et à mesure par les rois et reines merinas successifs alors qu'ils étendaient leur emprise sur l'ensemble des clans de l'ethnie, puis sur toute l'île. Puis, pendant un siècle, il a été le centre du gouvernement malgache jusqu’en 1896, année d’annexion de Madagascar par les Français. Le palais perdit alors sa fonction politique mais fut préservé par le gouverneur Galliéni, qui y rassembla toutes les reliques de la royauté. 

Le Palais de la Reine, principal monument d'Antananarivo

Vue sur Tana et le lac Anosy du Palais de la Reine

En 1960 après l’indépendance de Madagascar, le Palais intègre le patrimoine national et devient un musée. Mais bien qu’il soit resté debout face aux bombardements lors de la colonisation, le Palais de la Reine connait un incendie dévastateur en novembre 1995 causant la consternation et la désolation des habitants de la capitale pour qui ce palais est un symbole fort de l'identité malgache. Les collections d’œuvres d’art, les intérieurs ainsi que les toitures disparaissent dans les flammes de cet incendie criminel qui ne sera jamais résolu. Depuis, certains édifices ont été reconstruits mais le palais reste vide, les objets ayant survécu au feu se trouvant au musée d’Andafiavaratra.

Laisser un commentaire