Tamarin

Saveurs créoles: le tamarin

Fruit savoureux et acidulé originaire du continent africain, le tamarin est un ingrédient indispensable à la composition de nombreux plats des îles de l'océan Indien et d’ailleurs. Gros plan.

Pâteux, fibreux, acidulé et sucré à la fois, le tamarin fait partie des fruits les plus utilisés dans la cuisine traditionnelle de l'océan Indien. Sa présence dans les îles des Mascareignes est attestée dès 1711, à La Réunion. Il est probable qu’il ait été importé de manière naturelle par des oiseaux migrateurs venus d’Afrique de l’Est, sa région d’origine. L'espèce la plus présente de La Réunion, le tamarinier des bas, s’est naturalisée le long des côtes. On en trouve également beaucoup à l'état sauvage dans les forêts de l'île Maurice et de Madagascar.

Son nom proviendrait de l’arabe “tamr hindiyy”, qui signifie “datte indienne”. Le fruit peut être consommé cru, sous forme de pâte, de jus ou de sorbet. Il entre dans la composition du massala traditionnel indien. A Maurice, il parfume également divers “chatinis” (chutneys) et certains “caris”. Il est aussi vendu en commerce sous forme de pâte dans de petits sachets, une friandise très appréciée des écoliers. Les Réunionnais utilisent souvent le tamarin pour préparer des “rhums arrangés”: le fruit est mis à tremper dans une bouteille de rhum pendant quelques mois ou quelques années, ce qui donne au breuvage un goût et un parfum agréables.

L’arbre pouvant atteindre une vingtaine de mètres de haut, les fruits sont souvent difficiles à récolter. Le tamarinier rapporte toute l'année; il suffit juste de reconnaître les fruits mûrs. C’est grâce à la couleur des gousses qu’on peut généralement le déterminer: mûr, la coque est d’un marron foncé tirant vers le noir. De plus, les fruits encore verts sont pleins, tandis qu’un tamarin mûr sonne creux. Attention: consommé de manière excessive, le tamarin peut être un puissant laxatif.

Le tamarin est utilisé dans la composition de divers produits pharmaceutiques. Il favorise la digestion, le transit intestinal (notamment dans les traitements contre le cancer) et soigne les maux de gorge. Le fruit est riche en vitamines B et C, ainsi qu’en minéraux tels que le calcium, le phosphore et le fer. La fleur peut également être utilisée en infusion ou en décoction pour combattre certaines maladies du foie.

Laisser un commentaire