Sydney Amédée

Sydney Amédée - un monument de l’Ile aux Cerfs

Cela fait 30 ans cette année que le sourire chaleureux de Sydney Amédée illumine les journées des visiteurs de l’île aux Cerfs. Rencontre avec une légende vivante de la perle de nos lagons…

“Pour la majorité des touristes qui viennent à Maurice, l’île aux Cerfs est un passage quasi-obligé.” Sydney Amédée, costaud gaillard aux traits avenants surmontés d’une belle moustache à la Brassens, sait de quoi il parle. En 30 ans de carrière à l’Ile aux Cerfs, cet habitant de Palmar a vu défiler des hordes de touristes venus profiter des eaux cristallines, des plages sublimes et de la nature verdoyante de la plus belle île du lagon mauricien.

J’ai débuté en 1988 en tant que serveur de plage au Paul et Virginie (aujourd’hui le Sand’s Grill). J’ai servi dans plusieurs restaurants de l'île, avant d'être muté au Langer’s Grill, le restaurant du Golf Club, à l’ouverture du parcours en 2003, toujours au poste de serveur”, se souvient-il.

Très connu des touristes et Mauriciens habitués de l’île aux Cerfs, Sydney a toujours le bon mot pour donner le sourire à ses hôtes. Chaleureux, sympathique et très professionnel, c’est tout naturellement qu’il se hisse au poste de maître d'hôtel, en 2010. Depuis 2014, il est l’Assistant Manager du Langer’s Grill, restaurant qui surplombe le magnifique parcours de 18 trous imaginé par le grand Ernie Els.     

Sydney AmédéeMalgré sa promotion, notre homme a su garder les pieds sur terre, dirigeant son équipe avec sourire, humour et humilité. Surtout, il n'hésite pas à mettre la main à la pâte lorsque les circonstances l’exigent. “Nous sommes une équipe de six personnes. Ici, tout le monde est logé à la même enseigne, moi y compris. Je continue donc à servir les clients, tout en supervisant le bon déroulement du travail”, précise-t-il.

S’il a, à l’occasion, effectué des remplacements dans plusieurs grands hôtels du pays, l’île aux Cerfs reste pour Sydney “le plus bel endroit pour travailler dans l'hôtellerie à Maurice”. La raison de cette fidélité sans bornes est très simple: sur l’île aux Cerfs, on ne “travaille pas le soir”, même si cela arrive parfois lors de grandes occasions. “J’ai beaucoup de chance à ce niveau, je peux rentrer chaque soir pour voir ma femme et mes enfants”, confesse-t-il, avant de préciser que c’est toujours un plaisir de prendre le bateau tous les matins et d’admirer les paysages luxuriants des forêts de mangroves et des plages immaculées: “C’est une vision dont on ne se lasse pas!

Durant sa longue carrière, Sydney Amédée a eu l’occasion de côtoyer de grands noms tels que Francis Cabrel, Naomi Campbell, Indira Gandhi, François Mitterrand, Amitabh Bachchan, ou encore Sheila, pour n’en citer que quelques-uns… “Comme l’île aux Cerfs est incontournable à Maurice, j’ai effectivement eu la chance de servir de nombreux VIP. Mais la plus belle rencontre pour moi fut la visite de Mandela, qui était venu déjeuner avec toute sa famille. J'étais très impressionné, mais il a été vraiment sympa avec tout le personnel, et beaucoup plus accessible qu’on pourrait le croire.”

Au fil des ans, notre ancien serveur a également développé de belles relations avec certains habitués amoureux de l’île aux Cerfs. “Je connais certains d’entre eux depuis plus de 20 ans. C’est toujours une joie de les revoir et de discuter avec eux. Malheureusement, il y en a aussi beaucoup que je ne reconnais pas... C’est difficile de se souvenir de tout le monde, il y a tellement de gens qui viennent ici”, déclare-t-il, avant de partir dans un grand éclat de rire.

Ayant travaillé à l'orée d’un des plus beaux parcours de golf de la planète et côtoyé de grands joueurs comme Colin Montgomerie ou David Dubuisson, Sydney aurait pu développer une passion pour la petite balle blanche. S’il aime bien “regarder le golf à la télé”, il reste toutefois fidèle au sport de sa jeunesse, le football. Grand fan de Manchester United, il suit avec attention les matchs des ligues anglaise, espagnole et française. Fin mélomane, la musique est également l’un des grands amours de sa vie. “J’aime tous les styles, du rock au rap en passant par la soul, sans oublier la musique locale, les vieux morceaux et les plus récents. Dan mo cafe pena triaz”, avoue-t-il, toujours avec le sourire.

Lorsque sonnera l’heure de la retraite, Sydney Amédée pourra se retourner avec fierté sur une carrière riche et pleine de fabuleuses rencontres. Son nom est d’ailleurs déjà entré dans la légende de son île bien-aimée, puisqu’un des burgers servis au Langer’s Grill a été nommé en son honneur. Si vous avez un jour l’occasion d’y déjeuner, n'hésitez donc pas à commander un succulent Sydney Burger, ne serait-ce que pour rendre hommage à l’un des piliers de l’île aux Cerfs!

Laisser un commentaire