Trou aux Biches Resort & Spa

Trou aux Biches Resort & Spa: la fierté du jardinier

Pas facile d'être jardinier à Maurice. Le métier est en effet plutôt mal considéré dans l'île... Sauf si l’on fait partie de l'équipe de Diane Koenig, responsable des superbes jardins du Trou aux Biches Resort & Spa, l’un des plus beaux hôtels de l'île.

Diane Koenig a un boulot de rêve. Son job consiste, la plupart du temps, à parcourir de long en large et toute la journée les magnifiques jardins du Trou aux Biches Resort & Spa. Depuis 15 ans, cette femme avenante et dynamique qui préfère le titre de “jardinier” à celui de “Garden Manager”, dorlote avec son équipe les plantes et les arbres de cet hôtel iconique du Nord de l'île Maurice. 

jard1

Diane Koenig sur son lieu de travail…

Lorsque j'étais à l'école, je voulais faire des études d’agronomie. Puis, je suis tombée folle amoureuse de mon mari, nous avons fondé une famille et je suis devenue mère au foyer”, raconte-t-elle. Lorsque son troisième enfant entre à l'école maternelle, elle décide d'intégrer le monde professionnel, et obtient un poste au sein du groupe hôtelier Beachcomber en tant que responsable des jardins du Trou aux Biches.

Une sage décision, puisque sous sa houlette, le département Jardin va prendre une tout autre tournure. “En général à Maurice, le Jardin est un sous département de la Maintenance, même si ce sont deux métiers tout à fait différents. Et quand je suis arrivée à Trou aux Biches, j’ai été frappée de voir que les jardiniers étaient assez mal considérés. Ils étaient plutôt vus comme des nettoyeurs ou des balayeurs”, se souvient-elle. 

jard2

La jardinière en chef en pleine conversation avec deux des membres de son équipe.

Son objectif premier est dès lors de mettre tout en œuvre pour valoriser le magnifique métier de jardinier. “Certains me disaient de remplacer l'appellation de ‘jardinier’ par ‘technicien’ de je-ne-sais-quoi… Mais ce n’est pas mon avis. Jardinier est le mot qui convient le mieux à ce métier, qui est vraiment très beau et passionnant. On passe sa journée dehors, dans la nature, à dorloter les plantes, à entendre les chants des oiseaux et du vent dans les arbres...

Pour parvenir à ses fins, elle obtient tout d’abord que le Jardin devienne un département à part entière et ne dépende plus de la Maintenance. Les machines utilisées pour le soin des plantes font ainsi partie de son propre département, ainsi que l’irrigation. Ensuite, elle met en place plusieurs équipes composées de 6 à 7 jardiniers, toutes dirigées par un chef d'équipe. Chaque équipe est responsable d’une partie du jardin, qui couvre une superficie d’environ 45 hectares.

Enfin, la partie la plus importante de sa stratégie consistait à redonner aux jardiniers confiance en eux et à les rendre fiers de leur travail. Le gros travail de rénovation qui a eu lieu au Trou aux Biches Resort & Spa il y a quelques années l’y a énormément aidée. L'hôtel et les jardins ont entièrement été refaits à neuf, ce qui a permis à son équipe d'acquérir un remarquable sentiment d’appartenance. MUTCOM1Dab08

Les jardins sont en effet les seuls lieux pour lesquels l'hôtel n’a pas fait appel à des prestataires extérieurs: ils ont été entièrement imaginés et conçus par l'équipe du département Jardin. “Tous les jardiniers considèrent le jardin comme leur bébé, il n’a donc pas été difficile de les responsabiliser”, soutient Diane Koenig, qui s’est accessoirement reconvertie en experte des ressources humaines.

Sa relation avec les jardiniers est en effet très particulière. Il suffit de la suivre dans les jardins pour constater de visu le grand sourire qui illumine les visages des membres de son équipe lorsqu’ils la croisent. “Quand on travaille dans un domaine où l’on est en relation avec les autres, il faut obligatoirement aimer les gens, s'intéresser à eux, leur parler de leur famille, de leur journée… Ça ne sert à rien de les rabaisser sans cesse, sinon à les décourager. Il faut au contraire les encourager, les inviter à prendre des initiatives”, affirme-t-elle. En sus de cela, une fois par mois, elle organise une ‘pause déjeuner prolongée’ sur la plage avec la cinquantaine de jardiniers de l'hôtel, ainsi que des sorties régulières aux quatre coins de l'île. Des moments de détente qui ont renforcé les relations des uns avec les autres.

Autre point important pour notre jardinière: la dizaine de femmes qui sont affectées au jardin fait exactement le même travail que les hommes, tout en gagnant le même salaire. Il est en effet plutôt rare à Maurice de voir une femme manier une débroussailleuse ou passer la tondeuse, mais être une femme n’est pas considéré comme étant un handicap pour Diane Koenig (qui n'hésite d’ailleurs pas à se salir les mains elle aussi). “Les femmes sont aussi fortes que les hommes, et bien souvent plus consciencieuses. Il n’y a aucune raison qu’elles ne soient pas au même niveau que les hommes”, avance-t-elle.

Résultat de cette stratégie peu commune: aujourd’hui, l'équipe des jardiniers du TTrou aux Biches Resort & Spa; Common Area; Garden; Jardin;rou aux Biches Resort & Spa est une équipe soudée, consciencieuse, fière et autonome. C’est un plaisir pour chacun de travailler dans son petit coin de verdure, d’arroser, de bêcher, de planter et de tailler pour rendre encore plus éclatants les magnifiques jardins de l'hôtel.

Ces derniers sont en effet vraiment superbes, avec de beaux massifs de plantes variées, de grands arbres

autour desquels ont été construits les nouveaux bâtiments, et de nombreux petits coins de verdure qui occupent toute l'année les bienheureux jardiniers de l'établissement.

Récemment, Diane Koenig s’est vue octroyer la responsabilité de tous les jardins des hôtels Beachcomber, avec pour objectif de rendre tous les jardiniers du groupe heureux et fiers de leur travail. Ce qui est non seulement bénéfique aux employés, mais aussi aux plantes qui n’en seront que davantage chouchoutées...

Laisser un commentaire