Sur_la_route_des_baleines_1

Sur la route des baleines [La Réunion]

Chaque hiver austral, La Réunion est le théâtre d’un spectacle magique… Les baleines à bosse débarquent le long de ses côtes et y font escale de juillet à octobre. Depuis notre arrivée sur l’île sœur pour assister au Congrès sur les baleines à bosse, une seule envie nous hantait l’esprit, pouvoir observer ces mammifères marins dans leur habitat naturel.

C’est à bord d’une vedette à fond de verre, appartenant au prestataire Le Grand Bleu, situé à Saint Gilles, qu’une trentaine de scientifiques, chercheurs et passionnés de baleines se sont embarqués pour avoir une chance d’apercevoir la baleine à bosse, la protagoniste de cette semaine qui avait réuni plus de 300 personnes au Stella Matutina à Saint Leu. Il est 10 h 30, et nous sortons du port de Saint Gilles avec un brin d’excitation mais aussi d’appréhension car attendues depuis une semaine, les premières baleines n’avaient pas encore été aperçues dans les eaux de La Réunion. Les chances étaient très minimes mais le souhait de croiser la route d’une baleine et de son baleineau mûrissait au fur et à mesure que le bateau s’éloignait des côtes.

Sur_la_route_des_baleines_3

Crédit IRT Sebastien Conejero

Durant les deux heures qui suivirent, tout le monde à bord fut invité à ouvrir l’œil et à scruter l’horizon. Il faut chercher un aileron ou un jet d’eau, synonyme de respiration chez les baleines et les dauphins. Cette sortie, très instructive, nous apprend que l’observation des dauphins tachetés pans tropicaux et des grands dauphins communs est possible toute l’année depuis le littoral, en nageant à proximité d’eux lors d’excursions organisées par des clubs de plongée, ou encore en s’approchant en bateau. Mais aussi que sur 80 espèces de cétacés, vingt-deux ont été recensées dans les eaux réunionnaises. Parmi elles, les cachalots, les rorquals communs et les impressionnantes baleines à bosse.

Arrivés à Saint-Paul, nous croisons la route de quelques dauphins qui s’amusent et se laissent observer sans aucune difficulté. Autour de nous, seuls deux bateaux profitent du même spectacle. Un guide maritime nous explique les caractéristiques des espèces rencontrées. Une chose est sûre, vous saurez tout ce qu’il y a à savoir sur les espèces rencontrées.

Sur_la_route_des_baleines_2

Crédit IRT Gabriel Barathieu

Après presque deux heures en quête de la fameuse baleine à bosse, le capitaine décide de rebrousser chemin. Le jour de notre excursion, aucune n’a daigné se montrer. Ces deux heures à l’affût ne furent cependant pas perdues car sur notre retour, nous ferons la rencontre d'une tortue faisant route vers Saint Gilles.

Plusieurs prestataires réunionnais proposent ce type d’activité, dans le respect de l’environnement et des espèces marines. D’autres offrent la possibilité de nager avec les baleines.

Crédits photo en tête d'article
  • photo de gauche: Yann Oulia
  • photo du haut à droite : Gabriel Barathieu
  • photo du bas à droite: Laurent Beche

Laisser un commentaire