Boîte à gâteaux

La Boîte à Gâteaux - Une décennie à donner du bonheur

Si vous passez par la Route du Club, à Vacoas, vous trouverez à environ 300 mètres de la gare routière, une enseigne alléchante, La Boîte à Gâteaux. Arrêtez-vous y, cela vaut vraiment le détour, si vous aimez la pâtisserie, la vraie. Vous y serez accueilli par Natalia qui vous guidera avec plaisir pour trouver le gâteau qui vous sied parmi l’éventail de pâtisseries et de petits fours préparés avec passion par son mari Dominique. Depuis maintenant dix ans, le couple Ah-Leung fait le bonheur d’une communauté de fidèles qui ne cesse de grandir grâce au bouche-à-oreille et, bien évidemment, aux réseaux sociaux.

Dominique qui est originaire de La Réunion, s’est établi à Maurice par amour pour sa femme Natalia. À son arrivée, il commence par faire des formations pour le groupe Veranda. Ancien élève de l’Institut National de la Boulangerie-Pâtisserie de Rouen, en France, il a choisi ce métier par passion alors qu’il n’y avait jusque-là pas de pâtissier dans sa famille. « Mes parents étaient commerçants mais ils m’ont transmis la passion du goût. Chez les Asiatiques, c’est une tradition familiale de communiquer à travers la cuisine et de montrer son amour pour ses proches. De génération en génération, on transmet le goût, et c’est la transmission orale qui développe la passion », explique Dominique.

Après ses études, il travaillera deux ans à Annecy, où il fait les saisons et apprend vraiment le métier. Puis, c’est le retour à La Réunion, suivi de la rencontre avec sa future femme lors de vacances à l’île Maurice. Très vite, il fait le constat qu’il existe peu de pâtisseries, hormis dans les hôtels, où l’on trouve des gâteaux qui répondent aux critères des appellations. « À Maurice, on fait dans le volume. L’exemple typique c’est l’opéra qui fait jusqu’à 10 cm de hauteur alors qu’il ne devrait pas dépasser 5 cm, Or il y a un cahier des charges, un biscuit Joconde, une crème café avec sa ganache, ce n’est pas une génoise… »

Boîte à gâteaux

Le couple Ah-Leung décide de monter sa propre pâtisserie. Le défi est grand dans ce quartier résidentiel de Vacoas qui s’anime surtout les jours de marché, les mardis et les vendredis. « Au début les gens s’arrêtaient par curiosité puis ont adhéré à ce projet et sont devenus des fidèles. On voit des gens venir de différentes régions de l’île. Certains, qui ont émigré, viennent à chaque retour au pays et emporte avec eux quelques pièces ». Il faut dire que Natalia a réussi à tisser un réseau. Elle a un vrai sens du relationnel et trouve toujours le temps de discuter avec les clients qui deviennent parfois des amis.

Le succès de La Boîte à Gâteaux réside aussi dans la passion et l’amour que Dominique met dans chaque pièce. « Quand je fais un gâteau, c’est comme si c’est moi qui allais le manger. Si je suis déçu, j’arrête tout de suite ». Dominique reste puriste sur les bases mais essaie différentes déclinaisons pour varier le plaisir. « Si les gens n’adhèrent pas, on passe à autre chose ».

L’offre de La Boîte à Gâteaux est à la fois riche et savoureuse. Du mardi au samedi, nous retrouvons entre autres, les pâtés, cakes, cupcakes, moelleux au chocolat, opéras, symphonies aux fruits rouges, millefeuilles et macarons ; des tartes diverses comme celles à la crème chiboust, au citron meringué, le hérisson et le mendiant. Les vendredis, conversations, financiers, Saint-Honoré, Paris-Brest, tropéziennes, brioches, quiches, croissants au fromage… Viennent s’ajouter à la liste.

Boîte à gâteaux

Boîte à gâteaux macarons

Dominique a fait sienne la règle des trois « E » de Christophe Michalak et qui est : élégance, équilibre et émotion. « L’élégance, c’est parce qu’on mange d’abord avec les yeux ; l’équilibre, c’est au niveau du goût. Je diminue ainsi le sucre jusqu’à 50 % dans les recettes car je crois que quand c’est trop sucré, cela agresse le palais. C’est aussi la consistance, le moelleux. Enfin l’émo26tion c’est la touche finale, la dernière impression qui reste en bouche et dans la mémoire ».

Boîte à gâteaux

Dominique et Natalia Ah-Leung

La Boîte à Gâteaux

Laisser un commentaire