Aviation Day

Aviation Day - La contribution de l’aérien dans l’essor du tourisme soulignée

L’ Aviation Day célébrée par Air Mauritius

La réussite du secteur touristique tient beaucoup à la contribution de l’aérien et cela été reconnue par les intervenants présents lors de la conférence organisée par Air Mauritius, le 18 septembre, à l’hôtel Sugar Beach à Flic en Flac, tenue dans le cadre de l’ Aviation Day.

Des experts de l’aviation mondiale et de nombreux dirigeants de compagnies régionales s’étaient joints aux dignitaires locaux pour marquer cet événement qui focalisait sur les enjeux pour les petits états insulaires et les pays africains. Parmi, on notait la présence de Sir Timothy Clarke, président d’Emirates, Alexandre de Juniac, directeur général et CEO de IATA, Abderahmane Berthe, secrétaire général de l’African Airlines Association, Kapil Kaul, CEO et directeur de CAPA, South Asia.

Le Premier ministre Pravind Jugnauth a reconnu l’apport de l’aviation dans l’économie mauricienne et a assuré le soutien du gouvernement dans ce secteur. Tout en citant les bonnes perspectives du secteur avec 9,3 % d’augmentation de trafic aérien en 3 ans, 4,5 % de hausse des arrivées et une hausse attendue des recettes touristiques de 3,7 % en 2018, il a fait état des travaux d’agrandissement et de rénovation à l’aéroport international SSR afin de favoriser la croissance. Pour sa part, Alexandre de Juniac, directeur général et CEO de IATA, tout en saluant le développement social et économique de l’île Maurice qui célèbre cette année ses 50 ans d’indépendance, a rappelé que l’aviation y a beaucoup contribué en augmentant la connectivité au monde. Il a avancé que cette réussite pourrait encore croître si les charges et les taxes aéroportuaires étaient revues à la baisse. M. de Juniac s’est réjoui que Maurice occupe la 55e place au classement de la Compétitivité du Tourisme et des Voyages, mais a rappelé qu’elle se situe à la 116e place s’agissant de la Compétitivité des prix, des taxes et des charges, et la 89e position pour les prix des carburants. Le Dr Arjoon Sudhoo, chairman d’Air Mauritius, a fait état des investissements énormes dans ce secteur qui grève le budget de ces pays car un nouvel avion coûte au moins le budget de l’éducation. Il s’est aussi interrogé sur le fait qu’alors que les compagnies aériennes prennent le plus de risque, elles sont celles qui réalisent les marges les plus faibles.

Laisser un commentaire