Sign in / Join
Le Grand Raid

Le Grand Raid de l’île de La Réunion - Girondel et D’Haene entrent dans l’histoire

Le Grand Raid, l’un des dix ultra-trails les plus difficiles au monde, a une fois de plus tenu les amoureux du trail en haleine et offert du très beau spectacle. En effet, pour la première fois depuis 2006, cette mythique course a eu deux vainqueurs : les Français Benoît Girondel, déjà victorieux en 2017, et François D'Haene, sacré pour la quatrième fois. Si le Grand Raid ne couronne pas de nouveaux trailers lors de chaque édition, c’est sans doute à cause de sa difficulté extrême, avec ses 165 km et les 9 900 m de dénivelé positif. Après un suspense digne d’un des plus beaux trails, c’est au bout de 23 heures et 18 minutes de course que le lauréat 2017, Benoît Girondel et François D'Haene, victorieux en 2013, 2014 et 2016, ont franchi la ligne d’arrivée main dans la main. Chez les femmes, c’est Jocelyne Pauly qui est a bouclé le raid la première en 28h54min.

Ils étaient 2 804 partants sur la ligne de départ à Saint Pierre. On retrouve, après les 100 premiers kilomètres, le duo français François D'Haene et Maxime Cazajous en tête de la course avec un peu plus d’une dizaine de minutes d’avance sur Benoît Girondel. Toutefois, Maxime Cazajous va quelque peu flancher vendredi et donnera l’occasion à Benoît Girondel de réduire l’écart entre lui et François d’Haene. Chose faite avant la montée du Colorado. Il s'autorisera même deux minutes d’avance sur son coéquipier de l’équipe Salomon. C’est cependant main dans la main que les deux trailers ont souhaité franchir la ligne d’arrivée. On se souviendra d’un même scénario en 2006 entre Christophe Jaquerod et Vincent Delebarre.

Le Grand Raid

Il a fallu attendre plus de cinq heures pour voir la première femme passer la ligne d’arrivée. La course féminine n’a jamais été aussi indécise. C’est finalement Jocelyne Pauly qui s’offre la plus belle victoire de sa carrière. Elle a bouclé les 169 km en 28h54. Celle qui avait terminé troisième, il y a quelques semaines, de l’UTMB à Chamonix, était à sa deuxième participation. En dépit du fait d’être tombée quatre fois et des douleurs au genou, la Béarnaise est allée chercher ce titre tant convoité. La jeune Audrey Tanguy, protégée d’Antoine Guillon, vainqueur du Grand Raid 2015, termine deuxième aux côtés de Juliette Blanchet. On notera aussi, l’énorme performance d’Hélène Valette du Trail de Bourbon, dixième au scratch, et le bonheur partagé de Fleur Santos Da Silva et Hortense Bègue sur la Mascareignes.

Laisser un commentaire

Articles de la même région

X
- Entrez votre position -
- or -