Festival Kreol Rodrigues 2018

Ferveur populaire pour le 19e Festival Kreol [Rodrigues]

La 19e édition du Festival Kreol de Rodrigues a connu un vrai succès populaire. Sous le thème «Valorize, Selebre, Avanse » et le slogan « Nou kontan Rodrig », cette manifestation culturelle populaire s’est tenue du 30 novembre au 9 décembre derniers avec un calendrier d’activités bien étoffé.

Il faut noter que bien avant ces dates, le festival avait été lancé le 28 octobre pour la Journée Internationale de la Culture et la Langue Créole avec une soirée d’hommage à Julie Collet, pionnière du séga tambour. Du 1er au 8 décembre, une foire artistique et la vente de plats typiques se sont déroulées à Port Mathurin. Les hôtels de l’île n’ont pas été en reste en organisant des soirées créoles du 3 au 9 décembre.

Festival Kreol Rodrigues 2018

atelier tambour

Le Rodrigues Sega Tambour a quant à lui été célébré le 7 décembre avec une série d'activités s'y rattachant. Cette date marque l’inscription officielle de cette danse populaire sur la liste du Patrimoine immatériel de l’UNESCO. Le concert de l’océan Indien a eu lieu le 8 décembre à Malabar, avec la participation d’artistes des Seychelles, d’Agalega, de la Réunion, de Maurice, du Groupe Réfugié Chagos et de Rodrigues. Cette année, pour terminer le festival en beauté, une régate s’est tenue à Pointe l’Herbe le 9 décembre, avec la collaboration de PhoenixBev.

Le festival a également inclus un volet plus studieux avec une conférence sur la créolité qui s’est tenue le 6 décembre et au cours de laquelle le prototype du costume Rodriguais a été dévoilé. La conférence était axée sur deux grands thèmes de discussion ayant trait à la transmission des valeurs créoles et la promotion de la créolité parmi les jeunes. Divers intervenants ont éclairé l’assistance sur leurs expériences et partagé leurs connaissances dans leurs domaines respectifs.

« La créolité, c’est ce qui unit les peuples créoles. Dans chacun de nos domaines respectifs, nous sommes appelés à œuvrer pour que le créole ait sa place dans l’océan Indien et dans le monde. Nous devons faire des échanges sur les bonnes pratiques », déclare la Commissaire des Arts et de la Culture, Rosa de Lima Edouard-Ravina. « La solidarité des peuples créoles est primordiale pour faire grandir les îles créoles », a-t-elle ajouté. Parlant de l’inscription du séga tambour sur la liste du patrimoine culturel de l’humanité de l’UNESCO, Rose de Lima Edouard-Ravina est d’avis que cette reconnaissance est attribuée non seulement à Rodrigues, mais aux îles de l’océan Indien. Le président d’Agalega Island Council a abordé le thème « Koman Agalega épanoui ek viv so kreolite ». Anisa Vel de l’Université des Seychelles a parlé sur le thème « Koman bann striktir ek kad legal pe ed ranforsi nou kreolite ».

Festival Kreol Rodrigues 2018

Konferans lor Kreolite et lancement du livre Regards from Rodrigues

Le curé de Port Mathurin, Père Wilbert Kalinga a, pour sa part, fait un constat sur sa visite dans le monde créole et a proposé des idées pour encourager l’épanouissement du créole. « Comment consolider l’identité des Chagossiens », c’est sur ce thème que Madeline Mungrah, représentante du Groupe Réfugié Chagos, s’est appesantie. La représentante de Maurice, Béatrice Antonio-Françoise, a partagé son point de vue sur la réalisation d’un Diksioner Kreol. De son côté, Patrick Jean-Louis a parlé de la place de la littérature créole à Rodrigues.

Le débat s’est clôturé avec une présentation par l’artiste Florent Beusse sur le développement des entreprises créatives et le lancement de son livre d’aquarelles Regards from Rodigues, réalisé en collaboration avec Patrick Jean-Louis qui s’est occupé des textes. Un autre livre, Ti-prins, une traduction de Noël Allas du livre de St Exupéry, a aussi été présenté.

Festival Kreol Rodrigues 2018

Défile de mode

Laisser un commentaire