Sharon Juhl Medical Clown

Sharon Juhl : du rire et du rêve pour les enfants hospitalisés

Au début des années 80 apparaissaient dans les services de quelques hôpitaux de drôles de personnages. Des clowns médicaux ! Leur rôle : apporter de l’évasion, des moments de joie, de rires et d’émotions aux enfants hospitalisés. À Maurice, c’est Yool [ Sharon Juhl ] qui égaye le quotidien des enfants du Sir Seewoosagur Ramgoolam National Hospital.

Vêtu d’un costume bariolé, coiffé d’un étonnant couvre-chef, et arborant fièrement son signe de reconnaissance, le fameux nez rouge, Yool ne passe pas inaperçu au milieu des blouses blanches. Il apporte deux fois par semaine un peu de réconfort, de joie et de bonne humeur aux enfants malades du Sir Seewoosagur Ramgoolam National Hospital. Quand il n’est pas dans la peau d’un clown, c’est Sharon Juhl. À Maurice depuis trois ans, il faisait partie des Dream Doctors, association rassemblant plus de 100 clowns et qui font le tour des hôpitaux de son pays natal, l’Israël.

Celui qui a commencé à jongler il y a 22 ans, a su trouver dans cette discipline un sentiment d’être doué pour quelque chose. « Je faisais partie de ces enfants qui n’aimaient pas s’asseoir en classe mais cela ne voulait nullement dire que j’étais idiot ! », souligne Sharon Juhl. Les circonstances de la vie l’ont quelques années plus tard amené vers ce pour quoi il était fait : user de son talent de clown multidisciplinaire pour jouer avec l’imagination des enfants. Voulant plus d’interactions avec le public, il décide d’entrer dans la peau d’un clown.

Sharon Juhl Medical ClownJongleur, chanteur, musicien, danseur… Yool participe aujourd’hui à un réel échange avec l’enfant et est une présence rassurante autant pour les enfants que pour les parents face à l’hospitalisation. Contagieux et communicatif, le rire est aussi bon pour le corps que pour l'esprit. Yool ne s’arrête jamais. Électron libre dans un hôpital où la douleur est palpable, il offre un petit moment à ceux qu’il croise. Adultes, médecins, chefs de service, enfants, bébés, aides-soignantes, Yool a toujours le mot pour faire rire.

« J’ai le pouvoir de faire oublier aux enfants, pendant quelques minutes, quelques heures, qu’ils sont malades. Le bonheur c’est de voir un sourire sur un visage et de pouvoir contribuer à ce qu’ils se sentent mieux. »

Ses moindres mouvements et sa tonalité doivent être maîtrisés lorsqu’il est en action dans un hôpital. « C’est un endroit très sensible », nous précise-t-il. Yool a un rôle précis : donner de l’espoir, du courage et surtout faire que chaque petit patient puisse avoir confiance en soi.

À la tête du Mauritius Medical Clowns Projet, il espère pouvoir étendre ce projet de clown médical dans d’autres établissements hospitaliers et a pour objectif de voir un clown dans chaque hôpital comme c’est le cas en Israël.

Ceux souhaitant contribuer au développement de ce projet peuvent contacter Sharon Juhl sur le 5748 9832.

Laisser un commentaire