Charles de Foucault - Travel-Iles

Charles de Foucault : « Des employés heureux font des clients heureux »

[Extrait de l'Edition 142]

Charles de Foucault, directeur du One&Only Le Saint Géran

Après avoir passé près de huit ans à Maurice, le directeur du One&Only Le Saint Géran (OOSG), Charles de Foucault retourne en Europe pour poser définitivement ses valises, avec le sentiment du devoir accompli après avoir signé notamment une rénovation particulièrement réussie de ce fleuron de l’hôtellerie mauricienne.

Quand Charles de Foucault prend le poste de directeur général du OOSG en janvier 2012, le défi est grand : l’hôtel est vieillissant et les séquelles de la crise de 2008 sont toujours là. Mais il jouit de la confiance des propriétaires du groupe et de Sol Kerzner en particulier. Et pour cause, son CV est des plus impressionnants. Charles, qui a choisi dès le départ le côté luxe parce qu’il aime les belles choses, a roulé sa bosse aux quatre coins du monde, dans des hôtels de renom et des groupes prestigieux comme le Ritz Carlton, à Londres, en Allemagne, aux États-Unis, aux Bermudes, à Hawaï, Séoul, Bahreïn, Montréal, en Inde et à Bali. En outre, il est passé par les pires moments de l’hôtellerie : il est à Saint Louis aux États-Unis en 1991 lors de la première guerre du Golfe, à Los Angeles lors des attentats du 11 septembre 2001, en Corée du Sud lors de l’épidémie de SARS en 2003 et du tsunami de 2004 qui affectent l’Asie.

« Le choix de Maurice était excellent pour moi et ma famille afin que les enfants puissent se reconnecter avec le français avant de repartir pour l’Europe. Mais avoir les clés du Saint Géran a été un gros challenge car c’était le bébé de Kerzner, son premier hôtel hors de l’Afrique du Sud. Et puis, il fallait établir la connexion avec les Mauriciennes et les Mauriciens ;chose pas toujours facile, mais une fois que c’est fait, ils vous le redonnent au centuple. On vivait toujours dans le passé, les années dorées du Saint Géran ; il fallait remettre le bateau à flot, chercher des investisseurs pour la rénovation et il a fallu pour cela, la force des Mauriciens, votre hospitalité unique. »

Charles de Foucault ne tarit pas d’éloges sur son équipe. « Ils sont toujours extraordinaires ; beaucoup ont débuté alors qu’il n’y avait pas d’école hôtelière à Maurice, ils étaient formés sur le tas et le Saint Géran était une école de laquelle sont issus des centaines d’acteurs à travers l’industrie dans l’île et dans le monde ». Ce qui fait que le OOSG a le « meilleur taux de satisfaction client à Maurice depuis 5 ans, 92-97 %.» « Il n’y a pas une année où l’on perd de l’argent. Les nouveaux investisseurs étaient surpris ; ils comprennent désormais pourquoi le OOSG marche, pourquoi les gens reviennent. »

Le service offert par les employés du Saint Géran est aussi tributaire de la politique de la direction. « Je suis pour la transparence dans la gestion et la communication, ma porte est toujours ouverte ; pour moi, les employés sont des partenaires. Il faut bien s’occuper d’eux, de leur transport, de leur bienêtre, de leurs salles de relaxation, car des employés heureux font des clients heureux », insiste le directeur. Belle leçon de vie qui devrait être le mot d’ordre de l’industrie. Bonne continuation Charles.

Découvrez l'intégralité de l'Edition 142 en vous abonnant gratuitement sur mag.travel-iles.com

travel-iles magazine en ligne abonnement gratuit

Laisser un commentaire