Fort de Galle, Sri Lanka - Travel-Iles

Le fort de Galle : balade le long des remparts [Sri Lanka]

[Extrait de l'Edition 144]

Affleurement rocheux situé à l’extrémité sud-ouest du Sri Lanka, le fort de Galle, qui invite à la détente, est un véritable joyau du patrimoine. Regorgeant de cafés, d’hôtels et de boutiques éclectiques, il abrite une communauté qui maintient l’équilibre entre boom touristique et préservation de la culture unique qui lui est propre

Galle apparaît sur les cartes dès 200 après JésusChrist. C’était un port international florissant, fréquenté par des commerçants arabes au huitième siècle déjà. Les conquêtes coloniales suivirent : les Portugais bâtirent le premier petit fort ici au seizième siècle, avant qu’ils ne soient vaincus par les Hollandais en 1640. Ces derniers, à leur tour, cédèrent le fort de Galle – qui était alors une ville en plein essor abritant 500 familles – aux Britanniques et ceux-ci en restèrent maîtres jusqu’à ce que le Sri Lanka obtienne son indépendance en 1948. Offrant un rare aperçu du passé du Sri Lanka, le fort protégé par l’UNESCO séduit à la fois par l’attrait de ses boutiques et le charme de sa communauté côtière séculaire. 2020 est l’année idéale pour le découvrir – et rencontrer les gens qui y vivent.

L’histoire immortalisée

Le fort de Galle est un lieu de rêve tant pour les amateurs d’histoire que d’architecture. Entrez-y en franchissant la Porte Principale (Main Gate) ou l’entrepôt hollandais aux murs épais – jadis rempli de cannelle, de pierres précieuses et d’épices destinées à l’exportation. En ce faisant, vous marcherez dans les pas de voyageurs de plusieurs siècles.

L’histoire a été immortalisée ici : les Britanniques ont laissé la date de leurs prédécesseurs hollandais — 1668 — au-dessus de la Vieille Porte (Old Gate), en y ajoutant leurs propres armoiries royales, tandis que l’emblème de la Compagnie néerlandaise des Indes orientales (VOC) reste visible de l’autre côté, surmonté par le symbole original du coq propre à Galle [...] [ Retrouvez la suite de cette article dans le magazine en ligne en vous abonnant gratuitement sur - mag. travel-iles.com ]

Texte: Saskia Walker Photos : Chris Rowlands

Travel-Iles Magazine Edition 144 - Abonnement digitale

 

Laisser un commentaire