Dr Anne et Martin Combrink

Entretien avec les Dr Anne et Martin Combrink - Yoga, méditation, yoga du rire : les voies alternatives du bien-être

Tous les maux ne peuvent être guéris par la médecine conventionnelle. De plus en plus, des voies alternatives, souvent très anciennes, sont empruntées par des maîtres formés et expérimentés pour aider les gens à retrouver l’état de bien-être perdu. Les docteurs Anne et Martin Combrink sont de ceux-là. Habitués de l’île Maurice, ce couple sud-africain a animé début mars un atelier de bien-être au Heritage Le Telfair. Au programme yoga, méditation et yoga du rire notamment. Ils nous en parlent.

Scientifique de formation, Anne enseigne le yoga depuis 1987. Elle a fait des recherches et développé une thérapie de guérison appelée la technique MYIO. Martin Combrink fait des conférences sur le yoga, la méditation, le Yoga du rire et l’Ayurveda, à l’échelle nationale sud-africaine et internationale. Martin est un professeur et coach qualifié du Yoga du rire. Il est également le fondateur de « Laughter for Africa & Live to Laugh »

« Le Yoga peut être utilisé comme outil pour soigner des problèmes spécifiques d’ordre structurel ou émotionnel. Cela marche mais c’est un processus lent. C’est pourquoi en 2007, j’ai cherché d’autres techniques car il y a une demande pour des résultats rapides c’est pourquoi j’ai développé le MYIO, une façon holistique et naturelle de soulager la douleur aux niveaux physique, mental et émotionnel. Cette méthode est efficace pour l’arthrite structurelle, la scoliose ou « l’épaule gelée », explique le Dr Anne Combrink. « Cela incorpore le travail du corps, la libération de points de déclenchement, des travaux sur les muscles, suivi du yoga avec des résultats plus rapides en quatre sessions au lieu de six mois ».

Pour sa part, Martin explique que « la méditation, qui ne relève pas d’une religion, permet de se reconnecter à soi-même, de trouver l’état de pleine conscience (mindfulness) ». Sa pratique est très simple. « La méditation peur être aussi simple que de fermer les yeux, se focaliser sur son souffle pendant une dizaine de minutes ; les résultats peuvent être immédiats », affirme Martin. La méditation peut se pratiquer très jeune pendant quelques minutes avec des techniques appropriées, ajoute Anne.

PRATIQUÉ DANS PLUS DE 70 PAYS

Quant au yoga du rire, Martin explique qu’il « vous amène au même point de calme que la méditation ». « Au début on rit pour de faux et puis au bout d’une vingtaine de minutes le vrai rire survient et c’est la libération des endorphines et le sentiment de bien-être », ajoute-t-il. Aujourd’hui, le yoga du rire est pratiqué dans plus de 70 pays à travers des milliers de clubs du rire.

Quelle que soit la technique que vous privilégiez, la vie peut-être meilleure si vous mettez votre esprit dans ce que vous faites, affirme Martin. Il soutient que l’intérêt pour ces voies de bien-être alternatives va croissant car « la vie moderne est trop stressante ». Ces techniques aident aussi à améliorer la productivité, soutient-il en citant pour exemple l’Afrique du sud où les entreprises ont recours à ses services pour améliorer les relations entre le staff, le team building et une meilleure cohérence entre le personnel. Il propose qu’à Maurice également le gouvernement et les entreprises mettent en place des wellness awards et développent une approche éducationnelle pour une meilleure santé de la population.

Laisser un commentaire