received_2176288626033489

A la découverte de la Cascade Chamarel

On connait tous la Cascade Chamarel, la plus haute et la plus impressionnante de l’île, mais la plupart d’entre nous l’avons vue du haut du promontoire. Bien qu’elle soit spectaculaire vue d’en haut, avec sa nature luxuriante, sa roche volcanique datant d’il y a des millions d’années et les montagnes en arrière-plan, elle l’est aussi lorsqu’on descend au bassin pour l’admirer de plus près.

Cascade ChamarelPas de sentier balisé ou de panneau d’indication, on descend quelques mètres après le parking qui est situé à côté du promontoire. Il faut faire attention à ce que le terrain ne soit pas trop boueux car on peut glisser. La descente est rapide – on y est en une trentaine de minutes – mais elle est quand même un peu sportive : il faut passer sur des rochers qui peuvent être glissants, se frayer un passage entre les arbres et traverser une petite rivière. La forêt tropicale est suffisamment dense pour nous abriter du soleil.

Lorsqu’on arrive au pied de la chute d'eau, la scène est tout simplement époustouflante : la cascade d’une centaine de mètres finit sa course dans le bassin et l'eau tombe avec une telle force qu’elle forme une fine brume qui nous rafraichit. Pendant la période des pluies, entre décembre et avril, les chutes d’eau sont encore plus spectaculaires. Devant la cascade, de gros rochers et une plaine d’herbe et en face, des plantes vertes devant une caverne.

Mais le point culminant de cette balade est sans conteste le bain dans le bassin. Même si elle peut avoir l’air boueuse, l’eau est propre et tellement rafraichissante. La force de l’eau vous coupe presque le souffle et faire la planche face à la cascade est exceptionnel. On peut aussi se poser et manger un morceau avant de remonter par le même chemin.

Seul bémol : alors que le parcours n’est pas du tout pollué, dans la petite caverne, qui n’est pas profonde, on retrouve des détritus en tous genres. En effet, tout ce qui a été jeté dans la rivière en amont tombe de la cascade et finit sa course là…

 

Laisser un commentaire