cachalot

Les cachalots de Maurice, ces résidents permanents  

 

Avec une énorme tête, de forme carrée, qui occupe un tiers de la longueur du corps, pouvant atteindre les 18 mètres et pesant jusqu’à 57 tonnes, le cachalot est, sans conteste, l’un des animaux les plus impressionnants. Ces grandes baleines à dents, qui font partie des animaux marins les plus difficiles à observer au monde, sont toutefois dans les eaux mauriciennes tout au long de l’année.

cachalotS’il existe de nombreux endroits à travers le monde d’où on peut observer les baleines, ceux qui permettent de faire de même pour les cachalots sont très rares. On retrouve des stations scientifiques dédiées dans certains pays comme la Norvège ou le Sri Lanka, mais les deux seuls endroits où on peut les observer relativement près des côtes et où on peut en voir toute l’année sont les Açores, un archipel portugais au milieu de l'Atlantique, et Maurice. Pas étonnant qu’ils soient si difficiles à voir quand on sait qu’un cachalot peut plonger à 2000 mètres de profondeur et rester plus d’une heure sous l’eau.

A Maurice, les cachalots sont des « résidents », ils restent là toute l’année, surtout à l’Ouest. En effet, les conditions qu’offre cette côte sont idéales pour ces cétacés : en plus d’être protégée des vents, dans les fonds marins, on trouve des tombants allant jusqu’à plusieurs centaines de mètres de profondeur, ce qui représente des terrains de chasse rêvés pour eux. Qui plus est, la présence des cachalots implique qu’on y trouve une abondance de calamars, qui composent l’essentiel de leur nourriture. Si les femelles et leurs petits ont élu domicile dans les eaux chaudes de Maurice, les mâles, eux, parcourent les océans, descendant en général vers l’Antarctique et remontant vers Maurice pour se reproduire.

A Maurice, certains opérateurs proposent des sorties en mer où on peut observer les cachalots, mais contrairement à l’excursion pour voir les dauphins, il n’est pas permis de se mettre à l’eau avec eux. En effet, la nage avec les cachalots est désormais très encadrée et est praticable, uniquement dans un but scientifique lors de sorties de recensement.

Considérée comme une espèce vulnérable, le cachalot a pendant longtemps été chassé par les hommes pour son spermaceti – une substance grasse et cireuse contenue dans sa tête grâce à laquelle il est capable de descendre à des profondeurs de plus de 2500 mètres. Celle-ci était utilisée dans les lubrifiants, des lampes à huile et des bougies. Mais depuis 1985, la commission baleinière internationale a proclamé la pleine protection de l'espèce.

Laisser un commentaire