Sign in / Join
ile de la Passe IMG_5129

L’île de la Passe, scène de la bataille du Vieux Grand Port

Dans le lagon du sud-est de Maurice, un îlot sur lequel on retrouve des fortifications anciennes semble veiller sur la baie de Grand Port : l’île de la Passe, qui jouit d’un emplacement hautement stratégique. En effet, celui-ci permet de contrôler la passe de Grand Port. C’est pour cette raison que les Français y ont construit des fortifications à la fin du 18e siècle alors qu’ils occupaient l’Isle de France. Aujourd’hui, le public peut se rendre sur l’île, qui se trouve à une vingtaine de minutes en pirogue, pour visiter les vestiges et fortifications de l’époque napoléonienne. De plus, la splendide vue que l’île de la Passe offre sur l’océan, la côte sud-est de Maurice et les deux ilots à côté, vaut le détour.

ile de la Passe

Lorsqu’on navigue du côté de l’île de la Passe, située non loin de l’îlot Vacoas et l’île aux Fouquets (l’île au Phare), on ne peut qu’être intrigué par cette petite île sur laquelle on retrouve des fortifications et des bâtiments en pierre. Elle semble avoir vécu des moments forts de l’histoire de notre île. Pas étonnant lorsqu’on sait que l’île a joué un rôle important lors de la fameuse bataille navale du Vieux Grand Port lors de laquelle les Français et les Anglais se sont affrontés en 1810 pour le contrôle de l’Isle de France.

ile de la PasseL’île de la Passe, qui a été découverte par les Hollandais, a été appelée ainsi parce qu’elle est située à côté d’une passe où le fond marin est très profond. C’est d’ailleurs cette passe que les gros navires empruntaient pour entrer dans le lagon de Mahébourg à l’époque et qui faisait office de port principal de l’île. L’île de la Passe a donc été fortifiée par les Français dans les années 1760 afin de défendre l’Isle de France.

Ces derniers y ont construit deux batteries, une citerne, des casernes et une cuisine. On y retrouve aussi un four à boulets rouges qu’ils édifièrent au début du 19e siècle, qui est l’un des mieux préservés au monde. Par la suite, les Britanniques ont érigé une tour d’observation au cours du 20e siècle, qui a été un point stratégique lors de la Seconde Guerre Mondiale. Aujourd’hui encore, lorsqu’on visite l’île, on peut voir des graffitis gravés dans la pierre de certaines ruines. Ce sont les noms de certains soldats anglais, qui y ont aussi inscrits leur régiment, des chiffres et des dates, témoignages des jours passés sur l’île pour défendre le territoire.

Laisser un commentaire

Articles de la même région

X
- Entrez votre position -
- or -