IMG_6819

Miss Earth 2013, Alyz Henrich à Maurice

Depuis maintenant six mois Miss Earth 2013 fait le tour du monde pour servir la cause de l’environnement. Elle était récemment en Egypte et s’apprête désormais à visiter l’Indonésie, la Thaïlande et le Soudan. Auparavant, elle s’est arrêtée à Maurice après un périple qui a débuté à Miami. Elle, c’est Alyz Henrich, Miss Earth 2013 que Côte Nord a rencontré le soir même de son arrivée à l’hôtel La Pirogue vendredi 6 juin, à la veille du concours Miss Earth Mauritius 2014.

A l’évidence, elle ne passe pas inaperçue. Perchée sur ses 1m76, plastique de rêve et sourire aguichant, la jeune femme de 23 ans est typique des reines de beauté du Venezuela son pays qu’elle a représenté fin 2013 au concours Miss Earth. Le jury est tombé sous son charme et en a fait l’ambassadrice de la cause environnementale. Alyz reste néanmoins très humble et n’en n’oublie pas pour autant ses origines. « Être humble est la clé de la réussite, peu importe ma réussite, je me souviendrai toujours d'où je viens, mes racines, la famille, l'éducation et le pays », déclare la jeune Venezuelienne.

Alyz est née dans une petite ville nommée Los Taques de la péninsule de Paraguana, dans l'état de Falcon au Venezuela. Alors qu’elle étudiait la communication sociale à Maracaibo, elle est repérée par une agence de mannequin. Et c’est ainsi qu’elle quitte le Venezuela pour continuer une formation, en Italie, à Milan. Elle va y vivre deux ans avant de revenir dans son pays. Aujourd’hui, elle est loin du glamour des défilés de haute couture mais se sent encore plus satisfaite. « Être ambassadrice pour Miss Earth change beaucoup du métier de mannequin. Sur les catwalks, il faut s’intéresser aux vêtements et aux chaussures. Ici on promeut une cause, pour les activités environnementales, pour la conservation de la nature et de l’eau. C’est beaucoup plus intéressant parce qu’on interagit avec le monde. On sent qu’il y a un but dans le travail», affirme Alyz.

Ses projets pour l’avenir ? « Après Miss Earth, je continuerai d’être dans le mannequinat pour un certain temps mais je pense aussi à faire carrière dans les métiers de la communication. J’ai déjà un contrat de présentatrice à la télévision. Cela me plairait beaucoup d’y travailler. »

En attendant, elle jouit de son titre de Miss Earth 2013, qui l’a amenée sur nos rivages. Une visite qui semble lui plaire énormément. « Je suis ravie d’être à Maurice. C’est un endroit magnifique. Les gens sont gentils et très hospitaliers ». Charmée par l’accueil, elle n’a pas résisté à se joindre aux candidates mauriciennes au concours Miss Earth Mauritius 2014 pour se déhancher sur un air de séga. A la voir, on est certain qu’elle y a pris du plaisir.

Laisser un commentaire