Sign in / Join
gaspillage alimentaire

Les hôtels de Maurice participent à la lutte contre le gaspillage alimentaire

La première édition d’un forum anti-gaspillage alimentaire a été organisée le 25 janvier dernier au LUX* Le Morne, réunissant plus de 120 représentants d’hôtels et entrepreneurs. Cette initiative, mise sur pied par FoodWise et LUX* Le Morne, avait pour objectif de conscientiser ceux présents, de mettre en avant les acteurs œuvrant dans le domaine et de donner aux hôtels les moyens d’utiliser plus judicieusement les surplus alimentaires. L’idée est de se baser sur les trois actions : refuser, réutiliser et recycler. Refuser : mieux gérer les produits afin de ne pas générer du gaspillage, par exemple, réduire la taille des portions ou utiliser les pelures dans les recettes. Réutiliser : procéder à la redistribution d’aliments en surplus à travers des ONG telles que FoodWise, Les Cuisines Solidaires ou Manzer Partazer, à des familles défavorisées. Des actions sont déjà en place comme c'est le cas pour la distribution de 175 repas plusieurs fois par semaine à l’école de Case Noyale RCA par Beachcomber Paradis, LUX* Le Morne et Panagora. Enfin, Recycler : transformer les déchets alimentaires en compost et engrais ou en faire du biogaz.

gaspillage alimentaire

Ingrid d’Arifat, Project Coordinator de Foodwise, en compagnie de Beatrice Espitalier-Noel, Co-Founder de Foodwise, Julia Venn, Co-Founder de Foodwise à Madagascar, Jeremie de Fombelle, General Manager au LUX* Le Morne, Rebecca Espitalier Noel, Co-Founder de Foodwise, Mathieu Appasamy, Co-Founder de Foodwise, Charles de Speville, Co-founder de Foodwise, Sarah Paturau, Project Coordinator de Foodwise, Ashok Bhugoo, Resort Manager au LUX* Le Morne, Julia Marimootoo, Public Relations Manager, et Xavier de Speville, Special Projects and Guest Services Manager au LUX* Le Morne

Cette initiative a été lancée afin de contribuer à combattre le gaspillage alimentaire. L’ONG FoodWise vise à servir 10 000 repas par mois à fin 2019 grâce à la nourriture en surplus récupérée des hôtels, supermarchés et restaurants. De son côté, l’ONG Les Cuisines Solidaires récupère environ 5 tonnes d’invendus par mois des supermarchés et de l’industrie agro-alimentaire qui sont ensuite redistribués aux défavorisés par des ONG et forces vives des environs de Curepipe. A savoir que plus d’un tiers de nourriture dans le monde est gaspillé et, si un quart de cette nourriture pouvait être récupéré, on pourrait nourrir les 815 millions de personnes souffrant de la faim.

Photo en tête d'article: Jeremie de Fombelle, General Manager au LUX* Le Morne, durant son intervention.


Mauritius hotels take part in a Zero Food Waste Forum

More than 120 representatives from hotels and entrepreneurs took part in the first edition of the Zero Food Waste Forum organised by FoodWise and LUX* Le Morne, where it took place. The forum aimed at raising awareness, introducing the persons working for the cause, and give to hotels the means to use more efficiently the food surplus. The idea is to work on three actions: refuse, reuse and recycle. Refuse: better manage the products so as to avoid waste, for example, reduce the size of portions or use peels in recipes. Reuse: redistribute surplus food through NGOs such as FoodWise, Les Cuisines Solidaires or Manzer Partazer, to underprivileged families. Some actions are already ongoing, such as the distribution of some 175 meals several times a week at Case Noyale RCA school by Beachcomber Paradis, LUX* Le Morne and Panagora. Recyle: transform food waste into compost or biogas.

This initiative has been launched so as to contribute to the fight against food waste. The NGO FoodWise aims at serving 10 000 meals per month at the end of 2019 thanks to the surplus food obtained from hotels, supermarkets and restaurants. For its part, the NGO Les Cuisines Solidaires takes back some 5 tons of unsold food each month from supermarkets and agri-food companies that are afterwards distributed to underprivileged people by NGOs and active forces covering the region of Curepipe. More than one third of the food in the world is wasted and, if one quarter of this food could be saved, the 815 million people suffering from hunger could be fed.

Top photo : Jeremie de Fombelle, General Manager LUX* Le Morne, during his speech.

Laisser un commentaire

Articles de la même région

X
- Entrez votre position -
- or -